samedi 15 août 2015

Jardin Zen & Haïkus

Erik Borja
26600 BEAUMONT MONTEUX

Labellisé :
"Jardin Remarquable" en 2005                                            
par le Ministère de la Culture

Elu :
"Jardin de l'année 2007"
par l'AJJH

Label :
"Vignobles & Découvertes"










Il était une fois, perdu dans une petite contrée de la Drôme des Collines, au beau milieu des terres vignobles et à l’abri de toute pollution intellectuelle, un  jardin dans son écrin naturel.

Un petit coin de paradis s’ouvre à nous. Il  nous  invite au respect, à un moment d’accalmie et à une échappée belle au cœur même du Japon. Un instant de poésie, quelques heures en suspens dans la sérénité et dans le plaisir partagé.

Une balade enchanteresse où tous nos sens sont en éveil. Une explosion de couleurs, d'odeurs et de saveurs nous rappellent ce que nous oublions bien trop souvent :

Prendre le temps de regarder,  d’écouter, rêver,  observer  la nature et  vivre à son rythme.

A chaque  pas, Mère-Nature nous offre un présent : Le bruissement de l'eau,  le gazouillis des oiseaux, la fragrance des fleurs, le coassement des grenouilles, la douceur des minéraux, l'horizon à perte de vue, marcher pieds nus sur l'herbe, savourer le temps.

- Oh ! je viens d’être caressée par les ailes d’un Haïku …

Pour commencer la visite nous sommes conviés dans le jardin de méditation, face au soleil levant, une parenthèse en parfait équilibre entre l’homme et la nature. Un paysage s'élève devant nous dans lequel on ne pénètre que par le regard.
Lorsque nous sommes purifiés de toutes pensées négatives, alors les splendeurs de ce jardin s'offrent à nous et la balade peut commencer :

Le jardin de thé,
Le Jardin méditerranéen,
Les cascades,
Le Jardin de la rivière,
Un arboretum d'arbres et d’arbustes rares,
Une bambouseraie,
Des bancs cahin-caha conçus par les secrets de la nature pour prendre le temps de lire, se ressourcer et de se « pauser ».


Une ode à la nature, à l'essence même de la vie, 
Un hymne à nos cinq sens.









«Le plaisir devrait être le moteur de la vie.»















Une fleur tombée
Remonte à sa branche
Non c'est un papillon
Moritake 






















Premier rêve de l'année
Je t'ai gardé secret
Seule, j'ai souri
Shôu

















Dans un vieil étang
Une grenouille plonge
Plouf ! le bruit de l'eau
Basho



Me voici
Là où le bleu du ciel
Est sans limite
Santoka 
A l'ombre des arbres
Du mont Kugami, dans cette cabane
J'aimerai vieillir avec toi
Ryokan
De quel arbre en fleurs
Je ne sais
Mais quel parfum
Basho
Je lève la tête
L'arbre que j'abats
Comme il est calme
Issekiro

La fleur est si belle
Que je n'ose troubler l'harmonie de l'univers
En la cueillant
Zartarian

Si mes mots et mes photos ne vous ont pas convaincus pour cette balade cliquez ici 



Vois combien je t'aime
Je frôle ton doux fruit
Qui de plaisir se gonfle
Zartarian


X


lundi 3 août 2015

Le Petit Prince

Film d'animation 
Paramount Pictures France
Réalisateur : Mark Osborne

Sorti le 29 juillet 2015
D'après l'oeuvre de :
Antoine de Saint-Exupéry





«Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. 
Mais peu d’entre elles s’en souviennent ».



Je venais d’avoir 10 ans quand mon père m’offrit un 33 tours. Je sautillai de joie à l’idée de déballer mon cadeau et de découvrir ce vinyle. Que les aficionados de Prokofiev me pardonnent, mais quelle tristesse en découvrant le titre ! Je tenais entre mes mains  « Pierre et le loup ». Un cadeau évident d’un père musicien à sa fille. Il comprit alors le désarroi dans mes yeux et moi, je vis la déception dans les siens. Mais l’amour d’un père n’a aucune limite, il ravala sa fierté et c’est main dans la main que nous prîmes le chemin du disquaire :


- « Et c’est ainsi que je fis la connaissance du Petit Prince. »

Enfant, Je lisais beaucoup : Tintin, la bibliothèque rose, le Club des cinq, Fantômette & Cie, mais je dois avouer que ma rencontre avec l’auteur et ce petit bonhomme tout à fait extraordinaire fut, à 10 ans, mon premier choc littéraire. Je découvrais, la valeur des mots, la poésie et les désillusions d’un homme qui avait perdu ses rêves d’enfants.

Ce fut donc une évidence pour moi d’aller dans une salle obscure découvrir ce film d’animation de Mark Osborne, «Le Petit Prince». Certains crieront au sacrilège, on ne touche pas au chef d’œuvre ! Mais soyez rassurés, cette adaptation reste fidèle et ne modifie en rien le monument du patrimoine de notre enfance. Mark Osborne a eu cette judicieuse idée d'intégrer parallèlement au conte une petite fille, tout à fait extraordinaire, qui part à la rencontre d’un auteur, de questions existentielles et de ce personnage aux cheveux d’or.

Autant vous dire que j’ai passé 106 minutes en apesanteur au milieu des astres et des planètes. Le tout porté par le grand compositeur de musique de film Hanz Zimmer et embelli par la douce voix de Camille. C’est donc un pari plus que réussi. La magie des couleurs, des dessins, des dialogues ainsi que la délicatesse du  stop-motion  opèrent instantanément. C’est l’histoire dans une histoire, d’une petite fille curieuse et audacieuse attendrie par les idées farfelues d’un vieil aviateur qui a oublié de grandir. Un voyage merveilleux au cœur de l’enfance, un rappel aux sources.  L’émotion et les rires sont au rendez-vous. Quant au graphisme et au scénario, ils n’ont rien à envier aux studios Pixar ou Disney. C’est beau, c’est  poétique, une adaptation parfaite avec  une touche d’humour et une larme d’émotion.

Aujourd’hui j’ai grandi. Mon vinyle a été remplacé par un CD, mais j’ai gardé au fond de moi cette petite fille qui me rappelle parfois :

S’il te plaît … dessine-moi un mouton ! 
 
Alors pour tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant mais aussi pour tous les autres, prenez un ticket vers les étoiles et si vous tendez bien l’oreille vous entendrez résonner le rire de l’enfant qui sommeille en vous.

« Regardez le ciel. Demandez-vous : le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur ? Et vous verrez comme tout change … Et aucune grande personne ne comprendra jamais que ça a tellement d’importance ! »

Le Petit Prince, parce que j’ai gardé mes rêves d’enfant … 






Cette âme d'enfant n'a jamais oublié ce regard de déception.
 Comme un hommage rendu d'une fille à son père, ce CD veille sur moi. 



 X
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...