dimanche 11 août 2019

La bibliothèque de Nolhan (2)


Sur la branche










Claude PONTI

L'école des loisirs 
Pour Les Tout Petits et les Mamielit







Nous voilà perchés sur la branche de Madame Brosselevant, celle de Maman oiseau et ses oisillons. Chaque matin elle fait le compte de sa nichée. C’est qu’il y en a beaucoup. Pioussouf le collant,  Amarilisse l’amoureuse, Duvette la frileuse et bien d’autres. Il n’en faut oublier aucun car avec plus d’une douzaine d’oisillons, ils ont vite fait de s'éparpiller sur cette branche interminable. 

Justement, ce matin,  il en manque un ! Madame Brosselevant refait rapidement le compte dans sa tête : Un, deux, trois quatre, cinq,  six... neuf ... onze... Mais où peut bien se cacher le petit dernier, le plus gourmand ?

En racontant l’histoire, j’ai retrouvé sur la branche, un petit oiseau de plus nommé, Nolhan. Suçu dans la bouche, les yeux grands ouverts et les doigts en éventail, il a observé chaque petit oiseau faisant bien attention à l’intonation de ma voix, tant et si bien qu’il a fallu plusieurs relectures pour son plus grand plaisir et le mien.

C’est sans hésitation aucune,  que j’ai sauté sur ce livre lors d’un de mes vides greniers dominicaux.

Celui làààà il est à moaaaa ! 

Claude Ponti, auteur et illustrateur pour la jeunesse, n’est plus à présenter. Il émerveille par ses couleurs vives, ses illustrations et les centaines de petits détails qui viennent attirer l'attention et enchanter petits et grands. De multiples émotions se dégagent de ses albums. Ludiques et amusantes, ses histoires sont une grande source d'éveil pour les tout-petits et les Mamielit aussi.




Sur la branche ... Attention, elle peut casser !


Chouette ! 
Le dimanche ou presque c'est 
Les Livres-Doudou 
Chez Nolhan & Mamielit !

jeudi 18 juillet 2019

La bibliothèque de Nolhan (1)

Où sont cachés les amis de Mimi ?



Lucy COUSINS
Un livre animé
Albin Michel Jeunesse
Pour Les Tout Petits et les Mamielit


Le jeudi c'est lecture chez Mamielit. Justement aujourd’hui c'est jeudi et j'ai fait la connaissance de Mimi la petite souris.
Mais où sont cachés tous ses amis ? Charley le croco, Eddie l'éléphant et tous les autres ?

Je vous invite à rentrer sur la pointe des pieds dans la maison de Mimi et de jouer à cache-cache avec tous les amis !

Et si on commençait sous le lit ? Qui peut bien s'y cacher ?

J'ai été subjugué par les couleurs éclatantes de l'album et tous les animaux. C'était trop rigolo de découvrir les petites cachettes animées aux quatre coins de la maison de Mimi et je vous le donne en mille, devinez qui était caché dans l'armoire !




Où sont cachés les amis de Mimi ? 
Dis Mamielit, tu me la racontes encore une fois cette histoire ?

Chouette ! 
Le jeudi ou presque c'est 
Les Livres-Doudou 
Chez Nolhan & Mamielit !


samedi 15 juin 2019

FLEUR DE L'OMBRE


Kazuo KAMIMURA - 1976  
Manga intégrale 1

Les Editions : KANA
Collection Sensei
Pour public averti

Masse Critique Babélio



« Même la solitude à elle seule rend capable d’aimer » 

Je m’appelle Sumire, j’ai 20 ans et je suis vendeuse dans un grand magasin tokyoïte. Il m’arrive parfois … souvent … d’accepter les invitations lubriques de certains clients. Boire un café après mon service, mais pas que…

« Accordez-moi, voulez-vous, un petit moment de caprice et de liberté » 

Oui, je me prostitue. Je suis consciente de mon pouvoir de séduction et cet avantage m’offre une grande liberté et un joli train de vie. Je décide de qui et quand. Et nul n’a le droit, en vérité, de me blâmer, si ce n’est moi même.

Je suis le fruit d’un amour défendu. Ma mère vient de se suicider, triste et lasse d’avoir attendue en vain, son amour de toujours, un homme marié. Que le ciel m’en soit témoin, je jure de ne jamais succomber aux abysses de l’amour. Ma mère fut une femme de l’ombre. Je le serai à mon tour mais uniquement par désir. Je refuse de dépendre d’un homme. Je monnaye mes charmes pour garantir ma liberté et lutter contre le machisme. En échange, j’offre un peu d’attention, des mots, du sexe et parfois même du silence. 

« Le noir sied à merveille à une prostituée » 

Kazuo KAMIMURA nous dresse le portrait d’une femme émancipée et indépendante dans le Japon des années 70 où la gente féminine est contrainte au seul rôle de femme au foyer. Sumire, dépourvue de sentiments, assume totalement son statut de femme entretenue et revendique son choix de vie. Elle échappe ainsi à la condition des femmes soumises. 

Elle porte en elle le chagrin de sa mère disparue ainsi qu’un esprit cruel et vengeur. L’auteur crée une atmosphère malaisante et une héroïne au calme désarmant.  Je suis fascinée par cette femme et ses nuances de gris qui préfère l’ombre au soleil pour éviter de faner trop vite. 
Dans sa froideur et son mutisme protecteurs, on cherche la faille, le moment du lâcher prise car peut on se protéger de la nature humaine et de ses propres sentiments ? En réalité, vendre son corps et son âme, n’est ce pas déjà un acte de soumission ? Une vie par procuration ? 

« Laisse… Rentre donc. 
Tu chies un coup, une branlette et dodo ! 
Ça t’reviendra moins cher… » 


Les états "Dame" de Sumire, Fleur de l’Ombre … 
« Pourtant j’étais très belle, oui j’étais la plus belle, des fleurs de ton jardin » F. Hardy



Un grand merci à Babelio 
et les éditions Kana pour cette immersion au pays du soleil levant. 




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...