samedi 26 décembre 2015

Sous Mon Sapin

Une fois de plus,

J'ai été gâté,
  Mais ce n'est ni plus ni moins parce que j'ai été très sage !
Si si je vous assure !
Une année livresque pour mon plus grand plaisir mais pas que,
Un soins bio pour les cheveux,
Des CD, musique classique, poésie, 
Des places de ciné en veux tu en voilà ! Yeahhhhhhhhhhhhhhh !
Une mini friteuse duo pour des frites parfaites en tête en tête !
Un pot de pâte à tartiner noisette, lait & feuilletine croquante et craquante
(Pas touche Mathilde c'est à moi et à moi seule, va te nourrir l'esprit avec Kant & Cie)

Des chocolats
Une caisse de bières 
(Couché Le Bison ! Couché !)

Et puis des mots, des lettres, des sms, des @, des Toc-Toc 
De l'Amour quoi !

Un Grand Merci !


.. x ..

Bonnestes à Tous ! 
<3

dimanche 6 décembre 2015

RÊVES D'OR



LA JAULA DE ORO
(La cage d'or)

Un film de DIEGO QUEMADA-DIEZ
Mexicain-Espagnol

2013















« Je ressens comme si j’avais un zoo au fond de mon ventre,
Tellement je suis ému de passer de l’autre côté.
Comme si plein d’animaux me parcouraient le corps.
Nous nous en sortirons
Et nous arriverons là où nous notre envie nous mène. »


Pendant que certains sont en route pour The Great Lake State au Michigan d’autres fuient une terre de misère pour vivre le rêve américain.
Sara, Juan et Samuel, trois adolescents, quittent le Guatemala pour réaliser leurs RÊVES D’OR, aller à Los Angeles. Pour éviter les viols et le trafic de femmes, Sara se bande les seins, se coupe les cheveux et désormais s’appellera Osvaldo.

Mais le chemin est rude et sans pitié pour atteindre la frontière vers une vie meilleure. Plus de 3000 km à parcourir à travers les voies ferrées et les toits des trains de marchandises.  Au cours de leur périple, Chauk, un indien se joint à eux. Juan, amoureux de Sara, voit cette venue comme une intrusion. Mais ces compagnons de misère iront, quoi qu’il arrive, jusqu’au bout de leur rêve. Rien ne leur sera épargné : la peur, leur naïveté, un horizon sans fin, mais aussi des policiers véreux ainsi que les trafiquants de sexe et de drogue. Une traversée parsemée par la dure réalité de la vie, la violence, la corruption et les illusions perdues.

Samuel à bout de force abandonne le voyage. Mais rien n’arrête Juan, Osavaldo et Chauk. La rage au ventre ils continuent  leur route vers le Paradis Américain. Mais quel en sera le prix pour que Juan puisse voir la neige tomber au pays Des Anges  ?

Une superbe réussite pour ce premier long-métrage du mexicain Diego Quemada-Diez. On comprend de suite que l'on ne ressortira pas indemne d'un tel voyage. Un regard différent sur l’exil, la clandestinité, où se mêle poésie et tragédie.  Un casting de jeunes talents époustouflants de vérité. Un film poignant par le réalisme violent de certaines scènes et pour adoucir le drame, un très beau défilé de paysages mexicains. Une histoire intense qui n’épargne ni les hommes, les femmes, les enfants et encore moins le spectateur.

Juan, cette neige en valait elle le coup ?

La Cage d'Or, un road–trip, de l’espoir aux rêves déchus.



**  X ** 




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...