jeudi 31 octobre 2013

Le Beau Voyage

Springer & Zidrou

Editions : DARGAUD
2013

(Emprunté à la médiathèque) 



 
 
«J’ai compris à quel point un enfant pouvait porter les blessures familiales,
 jusqu’à celles jamais cicatrisées des générations précédentes».
C’est en cherchant au fond de soi que nous découvrons ce que nous sommes.
Le plus beau des voyages n’est-il pas celui qui nous mène au plus profond de notre Être ? Parfois, il se révèle être un long et douloureux pèlerinage, un chemin de croix jonché de souvenirs heureux et  malheureux. Parfois, la clé de la libération est juste là, au bout du chemin, mais c’est un parcours difficile ou seule la personne concernée peut trouver la solution. Elle se retrouve face à de douloureuses vérités. Ces révélations vont lui permettre de faire sauter les verrous, avancer, tourner la page et enfin s’épanouir. Nos fantômes, nos morts, sont souvent lourds à porter. Ils s’imposent à nous, nous dictent notre conduite, malgré nous, malgré tout.
Léa vient de perdre son père et de cette absence vont surgir de vieilles névroses enfouies depuis  bien trop longtemps. Un père médecin absent, une mère dépourvue d’amour, au cœur sec et cloîtrée dans un deuil. Sans cesse hantée par un sentiment de vide et d’abandon, Léa est comme invisible et c’est dans ce désert de sentiments qu’elle grandit, dans une détresse totale, parmi les non-dits qui mutilent. La mort de son père va l’obliger à affronter de vieux démons et réveiller les conflits intérieurs qui s’abattent sur elle. Léa est tiraillée entre la petite fille qu’elle a été et la femme qu’elle veut être. Un face à face, empreint de souvenirs, qui nous laisse le souffle court.
J’ai refermé cet album dans les larmes car il sonne juste et vrai. Une flèche en plein cœur qui nous ramène à la perte d’un être cher et qui fait ressurgir de vieilles blessures. Secrets et non-dits  empoisonnent et emprisonnent notre existence alors qu’il suffirait parfois d’un « je t’aime », trois petits mots à prononcer avant qu’il ne soit trop tard.
Ce one-shot est ma première rencontre avec Springer & Zidrou. Une histoire magnifique, juste, poignante délicatement menée par Zidrou tandis que Springer nous offre un graphisme expressif aux tons vifs comme pour désamorcer le côté sombre qui va crescendo au fil des pages.
Le beau voyage, en route vers le bonheur !
 
"Les parents ne savent pas tout l'amour
qu'il peut y avoir dans un dessin d'enfant !"




L'avis de Jérôme c'est
L'avis de Jacky c'est Ici
 
André Gagnon 
Balade vers un Souvenir Lointain

*****************


17 commentaires:

  1. Une BD qui me fait rêver !
    Bisous Cristina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Direction ta médiathèque et rêve ma grande ;)

      Bisous Cristie et Bon WE :D

      Supprimer
  2. J'adore ta photo, j'adore ton billet et j'adore cet album qui restera sans conteste comme l'une de mes plus belles lectures de l'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore quand on me parle comme ça.... Encooooore ;)

      Merci Jérôme tes mots sont adorables tout comme toi :D

      Supprimer
  3. Alors entre la photo et la couverture...je démarre le "jeu des 5 erreurs"...
    1 - La basket qui manque sur la photo...
    2 - Blonde sur la couverture, brune sur la photo (enfin en apparence au moins... MDR)
    3 - Pantalon beige contre jean bleu...
    4 - Petite chaussures fermées contre pieds nus "attendrissants"...
    5 - Petit pull rouge fermé contre gilet avec "admirable" vue plongeante (que si j'étais là à cet endroit précis moi c'est pas dans la piscine que je plonge...MDR)...

    Ces petites blagues à part, je sais pourquoi ton blog est de loin celui que je préfère...

    L'idée de la photo est géniale...j'adore...très poétique...

    En parallèle à l'histoire (et comme tu te dévoiles un peu et très pudiquement au travers de tes billets), je sais à qui tu penses en regardant la piscine...et l'émotion est là...touchante...comme tu es...

    Le billet est magnifique...
    c'est vrai que l'album le vaut bien...
    et la musique d'André somptueuse...

    Et Jack est aux anges...
    Merci ....
    Des bisous...pleinssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reviens avec nous Jack, les anges attendront ^^ ;)

      1) La Basket c'est mon choix, de tourner ma page :)
      2) Vraie brune certifiée naturelle... encore ;)
      3) Pas de pantalon beige dans mon armoire
      4) J'avoue les pieds nus c'est voulu ... :D
      5) Attention l'eau est à 12° mdr ^^ ;)

      Merci pour tous ces compliments Jacky, ils me vont droit au cœur, et le choix de la musique c'est pour remercier la personne qui m'a fait connaître cette belle et douce musique ^^. :)


      Bon WE Jacky

      Pleinsss... de bisousss

      Supprimer
  4. Le billet est magnifique.
    La photo est magnifique.
    La brune est magnifique.

    Inspiration, suggestion, émotions, tentation...


    PS: Un grand seau d'eau froide pour le petit Jacky !! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi tu es la personne la plus précieuse qui me soit arrivée de rencontrer, c'est pour cela que je ne ferai pas la même erreur, je n'attends pas qu'il soit trop tard pour te redire ces trois petits mots :

      Je t'Aime ...

      Supprimer
    2. Merci pour ta touche personnelle qui a rendu ce billet magnifique !

      Supprimer
  5. Je te préfère en brune qu'en blonde ;)
    Et bravo pour la photo, le cadrage est parfait ! Joli coup !

    Du coup, je reste fixé sur le décolleté... Je ne t'avais pas demandé d'ouvrir un bouton en plus ?

    Ah oui, il y a aussi un texte qui parle d'une BD. Faut que je lise ou que je continue un fixer la photo (non, je ne suis pas obsédé ; mais il parait qu'il y a 5 erreurs, alors je cherche...)
    Bon d'abord, j'écoute la musique... Connais pas. C'est Bôôôôôôôôôôôôôô. Je prend un cocktail au bord de la piscine. En face, y'a une brune mélancolique, qui me regarde (ou alors qui regarde mon string de bain - je sais pas trop). Putain ce que c'est bôôô cette musique. C'est du classique ! J'connais même pas... Comment est-ce que je pourrais emballé cette brune qui a la larme à l'œil (le gauche ou le droit) Peut-être les deux... Un chagrin d'amour ? Le pianiste ? A moins que cela soit le souvenir de ce beau voyage...
    Merci, de ce plaisir !

    RépondreSupprimer
  6. Tu sais que tu peux être un grand romantique quand tu veux !! ;) Il s'en cache des choses sous cette épaisse peau de Bison ...et j'aime ça :D.

    Je ne connaissais pas André Gagnon il y a quelques jours. Après avoir présenté Hélène Grimaud à Jacky Jack (d'ailleurs avec sa façon orgasmique de jouer du piano on a failli le perdre) ^^ ;) il m'a présenté André et quel plaisir !!! J'adore. Contente que cela te plaise aussi.

    Pas de chagrin d'amour, pas de pianiste, juste les souvenirs de mes beaux voyages...

    Merciiiiiiiiiiiiii à toi ;)

    :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut, et moi qui pensait - espérait ? - que ces larmes étaient dues à cette fabuleuse rencontre qui n'a pas eu lieu entre la Drome et l'Isère...
      T'en pis, m'en vais me saouler en écoutant l'orgasmique Grimaud

      Supprimer
    2. Allé vient en va s'en mettre une bonne tous les deux mais plutôt avec un bon blues ...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Très touchée, merci de ta visite !

      Et à très bientôt Theoma :D

      Supprimer
  8. Trop sympa la photo !
    Et une BD que je note pour une prochaine lecture.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  9. Merci beaucoup de ta visite Didi...

    Oui note cette BD tu ne seras pas déçue et c'est avec plaisir que j'irai voir ton billet ;)

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...