mardi 5 novembre 2013

La plus belle histoire d'amour

Lucy Robinson

Editions : JC Lattès
476 pages

Masse critique Babelio


 
 
«Je t’aime, Franny, embraya Léonie en sirotant une gorgée de gin.
Mais il faut que ça cesse, ma chérie. Tu schlingues».
Après deux ans d’une liaison sans faille, alors que Franny s’attendait à une demande en mariage pour ses trente ans, quelle ne fut pas sa surprise quand l’homme de sa vie lui demande une pause de trois mois au lieu de lui offrir une bague de fiançailles !  90 jours de séparation sans aucun contact.
Franny ne s’est jamais sentie aussi seule et aussi désespérée. Journaliste de renom, elle était la plus heureuse des femmes et en cinq petites minutes tout s’écroule. Comment patienter trois longs mois sans Michael ? Mission impossible ! Et s’il ne revenait pas, s’il ne l’aimait plus, s’il  tombait amoureux d’une autre ? Et si… Et si… Que de questions sans réponse qui la plonge dans la déprime, le cœur brisé, avec pour seule compagnie, Duke Ellington, son chat noir diabolique et sa bouteille de Gin.  C’est compter sans Léonie, Stéfania et Dave, ses trois adorables acolytes aussi cinglés qu’elle qui vont la porter durant cette douloureuse période. Léonie, amie de toujours, nymphomane avec zéro complexe, Stéfania, voisine gardienne de son chat et source d’inspiration à l’accent polonais à couper au couteau mais tellement irrésistible et Dave, le plus ronchon mais le plus adorable de tous.   
Tous trois échafaudent un plan pour la sortir de sa léthargie : huit rencards choisis sur internet pour l’obliger à sortir, s’éclater, s’envoyer en l’air et surtout tourner la page. Franny accepte sous la contrainte  mais à la seule condition que le  huitième soit Michael, l’homme qu’elle aime et qu’elle compte bien récupérer, coûte que coûte.
Une comédie à l’anglaise comme on les aime, fraiche, drôle, hilarante et déjantée. Nous passons d’un rendez-vous ringard au meilleur coup du siècle dans l’hystérie la plus totale. Franny est drôle, fouteuse de merde et possède ce don fabuleux de toujours mettre les pieds dans le plat. On aimerait tous avoir des amis comme les siens, de vrais potes toujours présent quand tout va mal.  
Malgré quelques longueurs dans les flash-back et les descriptifs dont je me serais bien passée, il reste une histoire, drôle et romantique à souhait. Les adeptes d’«Orgueil et Préjugés » et de « Bridget Jones » ne seront pas déçus, rien ne manque au tableau, c’est agréable, parfois burlesque et cocasse. Les personnages principaux sont confondants de naturel et rendent ce roman aussi divertissant qu’attendrissant.
C’est avec amusement, et je ne boude jamais mon plaisir, que j’ai endossé le personnage de Franny et c’est ainsi que j’ai honoré les huit rencards, plus loufoques les uns que les autres : victime d’un pigeon juste avant un rendez-vous, face à un sexe symbole, «l’homme-pénis», nue avec une forêt amazonienne en guise de tue l’amour. J’ai fait la première page des magazines « people » complètement beurrée les quatre fers en l’air, j’ai eu un rencard déprimant avec le sosie de Luciano Pavarotti et le meilleur coup de l’année que je ne suis pas prête d’oublier… Et puis Freddy, le doux et gentil Freddy, que cache-t-il donc sous son apparente délicatesse ?
Mais l’ombre de Michael plane toujours… Quelle est la véritable raison de ce break de trois mois ?  Va-t-il finalement revenir ?
Un premier roman prometteur pour Lucy Robinson !
N’hésitez plus, plongez dans ces 476 pages de légèreté et vivez La plus belle histoire d’amour !

  
 
Merci à Babelio et aux Editions JC Lattès pour cette découverte.




"Que vous aimiez Livres scientifiques. ou
Babelio vous invite toute l’année à découvrir des nouveaux livres. et à partager vos critiques de livres. en allant sur Babelio.com".
 
******************************
 

10 commentaires:

  1. Franny ?!! Fran ? Miss Fine !!!!!!!!!!!!!!!!! ^^

    RépondreSupprimer
  2. http://www.youtube.com/watch?v=xm2zq3lwh3I

    N'est elle pas craquante ? ^^ :D

    RépondreSupprimer
  3. Cela a l'air déjanté à souhait ! ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Drôle et complètement loufoque ;)

    Bises cristie

    RépondreSupprimer
  5. Mon Dieu que le titre est (comment dire ça gentiment...) cucul la praline. Après, une comédie fraîche et déjantée, c'est pas trop mon truc. De toute façon tu sais bien que s'il n'est pas question de rognons je passe mon chemin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que dans ce roman il n'est pas question d'être "ferme des rognons", mais plutôt "d'aller trop vite à l'offrande" ^^.

      Néanmoins une comédie divertissante qui rappelle fortement "Le journal de Bridget Jones"...

      Bonne nuit et n'oublie pas de "faire éternuer le cyclope" :)

      Hé! ho! tu m'as tendu la perche hein !! Quand on me cherche... ^^

      Merci Jérôme :D

      Supprimer
  6. Un concentré de bonne humeur...de quoi voir la vie en rose et avoir la pêche...sourire...on note...

    Par contre elle est où ta photo sur ton canapé avec ton chat...?....rires...

    Ben j'avais pris l'habitude moi...;-)))

    Je remarque que sur tes prochaines lectures il y a "Arrête,Arrête" de Serge Bramly...je vais me le procurer ...

    Es tu partante pour une lecture commune et un billet simultanée...?

    Des bisous....pleinsssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes photos, c'est avec parcimonie, sinon tu vas te lasser de ma trombine ^^ ;)

      Pour la lecture commune, je suis partante, plus de précision par @ ... :D

      Pleinssss.... des bisous

      Supprimer
  7. La plus belle histoire d'amour, ce ne serait pas celle qu'on n'a pas vécu ensemble ? ou celle qu'on va vire en Patagonie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle que l'on va vivre en Patagonie... j'en suis sûre ! ;)

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...