dimanche 17 novembre 2013

La balade de Chris aux couleurs de l'automne

Les Bois des Naix
Drôme
8°

(Désolée Paco, toutou interdit) 


 





"Dans l'eau vive d'un ruisseau"





"Odeur de pluie de mon enfance ..."





La nature reprend ses droits
















"Et qui laisse derrière elle
des milliers de ronds dans l'eau"


Les tourbillons de ma vie ...



































L’hôtel à insectes est un concept qui optimise la présence, par la survie hivernale, 
des insectes qui sont importants pour le développement du milieu qui nous entoure.
 Ainsi ils favorisent la pollinisation et la biodiversité 
dans nos potagers, jardins, espaces public ...



Le Charlieu ruisseau















De l'autre côté de la rive...









































Une certaine fascination pour ces lieux
Cimetière Bois des Naix

































L'Isère 




"C'est pas très loin de la ville
C'est pas plus grand qu'un cœur tranquille
C'est nos racines"

Calogero
































Au delà de la mort...
La Vie



























Tombera... tombera pas ...







Marque-Pages en partance ...


"Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux "


C'était la balade de Chris avec Michel Legrand.


(Si quelqu'un connait l'étymologie de NAIX ... ^^ :D )



************************************


9 commentaires:

  1. Jolie balade automnale, cache-nez de rigueur...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore Le Bois des Naix, il y a un joli parcours santé ...

    Cache nez et gants de rigueur, j'avais les doigts gelés, mais quel plaisir :D

    RépondreSupprimer
  3. Je vois que l'Isère est aussi claire par chez toi que ce que j'avais l'habitude de regarder de par mon ranch...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours aussi limpide et clair ... rien a changé ... ^^ ;)

      Supprimer
  4. Très joli ballade...de superbes photos...des cascades (j'espère que t'es pas tombée, sourires)...j'ai la même fascination pour les cimetières (surtout en ce moment)...très plaisant ces petites "escapades" sur ton blog...pleine de poésie...une autre forme de littérature...on attends Cristina sous la neige...sourires...
    Bisous et bonne journée....
    Bises à manU et Bison Itou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au risque de choquer ou de paraître bizarre ou austère j'adore me promener dans les cimetières. J'y vais régulièrement, seule, et j'aime flâner à travers les allées, je lis les plaques, les noms, les dates, la souffrance, le comment, la jeunesse qui s'en va trop tôt, la vieillesse qui résiste, les larmes et les poèmes de ceux qui reste et tout cela me laisse dans une certaine sérénité.

      Bizarre ? Je ne sais pas, une façon peut être de désacraliser ce lieu !

      Et pourtant je ris et je suis pleine de vie, je te rassure !

      Merci de m'avoir accompagné dans ma balade et bientôt promis sous la neige... Euh plutôt SUR la neige (sourire).

      Bisou joue gauche manU et bisou joue droite Bison...et toi bisoussss...... pleinssss ;)

      Supprimer
  5. Et alors, t'es tombée ? Très jolies photos en tout cas.

    RépondreSupprimer
  6. Merci Jérôme :D

    Ben oui tombée et interdiction de rire, ni sourire... ;) Tu sais je suis une vraie casse cou. Quand il y a un "hic" sur mon chemin, il est forcément pour moi...

    La grande brune avec une chaussure noire ;)

    RépondreSupprimer
  7. À l'occasion de la Fête de la Nature 2015, Aubin VERILHAC, poète péagois, à présenté son poème "Vers doyants" un acrostiche inspiré par le Bois des Naix.

    Déambule le flâneur curieux à la vue des claires orées
    Utopique voyageur entre les légions de ramées dorées

    Bourg drômois que ce vert poumon emplit d'humeur
    Or émeraude qui selon le pas des saisons vit ou meurt
    Insouciant et tranquille va le visiteur parmi le bocage
    Sur l'onde du Charlieu miroitent jeunes et vieux âges

    D'amandiers, d'acacias, de charmes et puis de frênes
    Exultent ces arpents de leur opulence toute riveraine
    Somptueuse aquarelle mouchetée de nuances sereines

    Nul ne s'égare jamais au hasard des chênes séculaires
    A moins qu'il ne s'endorme sous leurs ombres solaires

    Ilot de cocagne qui prête à chacun des joies soudaines

    XII hectares sont pour les péagois un magnifique éden

    VERILHAC Aubin

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...