jeudi 6 avril 2017

BONHOMME




Sarah V. 

Claude K. Dubois 

Edition : L'Ecole des Loisirs - Pastel

2017







Il fut un temps, oui il y a bien longtemps, j’étais quelqu’un de bien, enfin je crois, la mémoire me fait défaut aujourd’hui.
Je passais inaperçu dans la rue. J’étais Monsieur tout le monde.
J’avais une famille, une maison, un métier, un compte en banque.

Puis un jour c’est la rupture sociale. Les échecs et les erreurs s’accumulent, les rêves s’écroulent et commence la descente aux enfers.  Depuis, je suis un sans-abri. La rue est mon foyer, elle m’appartient. Le froid, la faim et la honte sont mes compagnons de misère. J’ai pour seul bagage ma solitude et mes désillusions.
Je ne suis plus que l’ombre de moi-même, celui que l’on montre du doigt, que l’on accuse, ou pire, que l’on ignore. J’en ai oublié mon nom, pourtant j’étais quelqu’un de bien. Si seulement je pouvais avoir un peu de chaleur pour réchauffer mes pauvres pieds.
Les jours défilent et se ressemblent. Parfois, pour soulager mon cœur et m’alléger l’esprit, j’abandonne mes souvenirs au détour d’un chemin, je suis si fatigué. Je marche seul, libre, mais sans but. Chaque pas m’éloigne un peu plus de mon passé. Je balade ma carcasse dans les jardins de l’envie où je regarde les enfants jouer, les amoureux sur les bancs publics, les passants sans souci, et la vie s’écoule ainsi entre l’oubli et l’ennui.

Et puis un jour je croise le sourire d’une petite fille,
Le sourire de l’innocence qui réchauffe le cœur,
Le sourire d’une vie.

Cette tranche de survie est un petit bijou dans son écrin. La plume de Sarah V. est magnifiquement accompagnée par le crayon gris légèrement aquarellé de Claude K. Dubois. Le ton est juste. Les couleurs douces et pastelles apportent une jolie touche de poésie à l’histoire malgré la tristesse du sujet. Un Bonhomme attachant et une mise en scène émouvante qui nous rappellent, que même si la misère est moins pénible au soleil, la vie est fragile et peut basculer à tout moment.

Un album jeunesse plus que réussi !

Bonhomme … Juste quelqu’un de bien …








Le printemps est là mais la faim se moque bien des saisons. 
N'oubliez pas les Restos du Cœur et si vous ne pouvez pas, 
un sourire suffira !

**

14 commentaires:

  1. Très beau sujet, étonnant même pour un album jeunesse, mais c'est parce que je ne lis pas de jeunesse - je suis trop vieux -.

    Je pense que, sans forcément s'en rendre compte, il n'y a parfois qu'un petit pas qui pousse l'homme hors de sa société, vers une rupture qui devient malheureusement irrémédiable. La vie de nos jours, c'est parfois marcher sur une corde tendue, un écart on bascule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement il suffit parfois de peu de chose pour basculer. On tire la mauvaise carte, au mauvais moment, au mauvais endroit et hop, la chute libre!
      C'est triste ! Très triste !

      Trop vieux toi ??? NANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !!! Et puis il n'y a pas d'âge pour lire un bel album avec Marilouloute :-)

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup les dessins au crayon légèrement irisés d'aquarelle.
    Le sujet est grave, et tu en parles bien.
    Non, je n'oublie pas que cette année encore, les Enfoirés ont appelé à la solidarité...Et nos cher politocards, vont-ils enfin éradiquer ce fléau ? Mourir de faim, en France en 2017 c'est vraiment la honte.

    Bisous en poudre d'étoile chère Cristina
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui La Honte ! en 2016 environ 400 personnes sont mortes dans la rues, de froid, de faim, de folie, (hommes, femmes et enfants).

      Merci Blue-Célestine
      Bisous tout plein ...

      Supprimer
  3. L'histoire touchante d'un sans-abri, magnifiquement illustrée <3
    Ce livre il faut ABSOLUMENT que je mette la main dessus...
    J'aime ces gens de la rue, leur histoire, leur dignité, leur courage. Quelque chose a changé en moi à leur contact. En les accompagnant, ils m'apprennent la vie et toutes ces valeurs essentielles qui se sont perdues dans notre société.
    Quel bijou :-*
    Bisous ma Rousse xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la couverture qui a attiré toute mon attention. J'étais surprise de trouver cet album au rayon jeunesse et puis sa lecture m'a touchée. Un album magnifique a partager avec ses enfants pour aborder avec délicatesse un sujet grave !
      Quand on rencontre ces personnes aussi touchantes on doit vite redescendre de son piédestal et relativiser sur nos petits bobos du quotidien !

      Gros poutoux sur joue droite Ma Jolie Blonnde <3

      ;-)

      Supprimer
  4. Joli billet qui donne envie d'en savoir plus !
    Le sujet est beau comme le dessin d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le graphisme parle de lui même ! J'ai tout simplement adoré !

      crÔa !

      Supprimer
  5. Tu as déniché là une bien jolie pépite !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est ce pas ! ;-)
      Pour le coup j'étais très contente !
      Une vraie pépite jeunesse :-)

      Supprimer
  6. J'adore le dessin de Claude K. Dubois. Tu devrais lire "Akim court", c'est aussi un magnifique album.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après avoir fait des recherches sur Claude K j'ai repéré l'abum Akim et j'ai bien l'intention de le lire ...

      Tu confirmes ... Merci Jérôme ;-)

      Supprimer
    2. Un sujet touchant servi par de bien beaux dessins ... Il ne m'en faut pas plus !

      Supprimer
    3. Le dessin s'est ce qui a attiré mon attention ... et ensuite l'histoire m'a touché. un magnifique album !

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...