dimanche 25 octobre 2015

Mon Roi

Un film de Maïwenn
Sorti le 21 octobre 2015






Avec :
Emmanuelle Bercot
&
Vincent Cassel














« Aimer avec passion,
C’est découvrir en soi la capacité à vivre des émotions
Dont on ignorait l’intensité ».


Chaque amour est différent et ne ressemble à aucun autre. Nous sommes tous à la recherche d’un amour absolu. Parfois il nous révèle à nous même et on se surprend à soulever des montagnes. Mais où se situe la limite quand l’amour nous consume et nous dévore de l’intérieur ?

Tony est avocate et Georgio restaurateur. Tout brule sous ses doigts, les femmes, l’argent, l’alcool, la drogue, et pourtant, Tony succombe au charme ravageur de cet homme.  Très vite ils s’aiment avec ardeur, leurs corps fusionnent d’un désir insatiable. Une relation si forte que chacun est vampirisé par l’autre. 

Malgré le fruit de leur amour et les sentiments forts qui les unissent, Georgio garde son rythme de vie effréné. Tony se perd, s’oublie, son corps ne répond plus.  Les abus qu’elle pardonnait, aveuglée par ses sentiments et ses émotions, vont l’étouffer et la descente aux enfers commence : Un Amour Meurtrier.

Mais sans lui, Tony, se sent vide et sans elle, Georgio, n’est plus rien. Dix années d’une relation destructrice pour comprendre qu’aucun des deux n’est capable de rendre l'autre heureux.

Une chute de ski plus au moins préméditée, une fracture du genou et Tony se retrouve dans un centre de rééducation pour 5 semaines. Quelques jours bousculés entre flashbacks et rémission, pour réapprendre à tenir debout, ou peut-être pour réapprendre à marcher seule et respirer sans Son Roi ?

« - Répétez après moi en syllabes détachées le mot GENOU,
- Ge-Nou.   JE – NOUE.  JE  NOUS. » 

Parfois, quand je choisis d’aller voir un film, j’attends de lui qu’il me renvoie à mes propres blessures, mes propres failles, que les dialogues me bouleversent, les images me bousculent et que la musique m’envahisse. C’est un pari plus que réussi avec ce film de Maïwenn. On passe du rire aux larmes, d’un moment de bonheur à un moment de douleur, un véritable uppercut dans le ventre.

Les plans serrés de la caméra ont su capturer les ravages de la passion dans les yeux d’Emmanuelle Bercot, la fascination réciproque sans borne, la folie que murmure Vincent Cassel à mon oreille, l’amour passionnel qui pulvérise une vie !

Mais dans un tout autre registre, non loin d’ici, dans Un Ranch en bordure de mer où l’on sert de la vodka, l’espoir illumine notre chemin :

« Les histoires d’amour finissent mal en général à travers les coups, les actes blessants. Mais l’amour triomphe quand même car on ne peut vivre sans lui ».

Mon Roi« Il n'y a pas de passé, il n'y a pas de futur. Dis-le-toi, il y a un présent jusqu'au bout, tout est présent ; sois présent. Sois présent. »




Quand la musique m'envahit, 
que les images me bousculent, 
et que les dialogues me bouleversent c'est :




12 commentaires:

  1. Je t'ai lu en diagonal car je dois absolument voir ce film ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis curieuse d'avoir tes impressions Cristie ...

      Bises et Bon Film ... :D

      Supprimer
  2. En dépit de ton joli billet, on a en déjà parlé tous les deux, je suis un peu réservé envers ce film sans bien arriver à m'expliquer pourquoi, sans doute le sujet.
    Mais j'ai adoré Polisse donc on verra...
    Bonne semaine ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je comprends qu'un film tel que celui ci puisse renvoyer un malaise, surtout un sujet comme celui ci qui aborde un thème très délicat : Quelles sont les limites de notre cœur, de quoi sommes nous capable par Amour ...

      This is the question ...

      J'ai adoré Polisse aussi, mais différemment, j'en suis ressortie choquée et épuisée alors que pour Mon Roi je suis ressorti pleine d'espoir...

      Bonne Vacances :D

      Supprimer
  3. Je veux absolument le voir car j'adore Vincent Cassel :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue avoir eu des a priori avec lui mais ce film m'a réconcilié avec Vincent Cassel. Un beau rôle de composition pour lui et pour la Belle Emmanuelle, tout simplement touchante et magnifique.

      Bonne séance et n'hésites pas à me donner ton avis :)

      Supprimer
  4. Maïwenn, une jeune femme bourrée de talents !

    Je n’ai pas vu celui-ci mais Polisse m’avait beaucoup marqué tant il était près de mon cadre de travail à l’époque...

    Pour Mon roi, il est déjà facile de se perdre soi-même quand l’amour devient passion, on se perd de vu, en osmose avec l’autre, en oubliant parfois que nous sommes aussi un « je » à l’intérieur du « nous ». Un film que j’ai envie de voir pour découvrir à nouveau le talent de cette femme qui arrive avec justesse à parler de sujets durs et vrais.

    Bravo pour ton billet!
    Des becs sur le bout de ton nez xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma petite Nadine,

      Je suis sure que tu vas aimer ce film, difficile de ne pas être touché par l'histoire et par ces deux acteurs de talents.
      L'ambiance est très lourde, on rentre dans la peau de cette femme, on inspire et on crie avec elle ... J'ai adoré tout simplement ...

      Gros câlins ma Nadine:D <3

      Supprimer
  5. Un grand film, effectivement. Pas aussi fort que Polisse - et heureusement parce que Maïwenn m'a traumatisé dans cette scène finale, mais j'ai pris un immense plaisir à regarder le jeu de ces deux acteurs. Les gros plans sur le visage, les sourires et la souffrance dans cette clinique de rééducation. Rééduquer le corps et rééduquer l'âme. J'ai souffert avec Emmanuelle Bercot, mais je n'arrivais pas non plus à en vouloir à Vincent Cassel, son sourire ravageur...

    Dix longues années... mais au bout du compte, est-elle réellement 'guéri' ? Malade d'amour, malade toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne guéri jamais d'un tel Amour je crois, mais on apprivoise la douleur jusqu'à ce qu'elle en vienne à un seuil acceptable et puis on vit avec... jusqu'à ce que ...

      Je crois que cette scène finale de Polisse a choquée beaucoup de monde, pas sure que je veuille revoir le film ... Un très grand film pourtant, du bon Maïwenn .

      Elle court, elle court la maladie .... ;-)

      Supprimer
  6. J'ai entendu parler de ce film et le sujet m'intéresse beaucoup. Deux de mes amies ont connu ce type d'amour destructeur, difficile de s'en relever ensuite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tout simplement A DO RE. Film très fort et les deux acteurs sont convaincants

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...