dimanche 21 février 2016

La secrétaire - Secretary


Un film de 
Steven Shainberg
U.S.A 2002

Avec

James Spader & Maggie Gyllenhaal





«Qui a dit que l’Amour devait être doux et tendre ? »

Lee Holloway est une jeune femme fragile, réservée et insignifiante. Sa mère dépressive est omniprésente et son père trompe son ennui dans l’alcool. Pour se sentir vivante elle meurtrit son corps. Ses automutilations la mènent régulièrement en institution où elle trouve un certain équilibre et réconfort loin des regards polluants.

Edward Grey est un avocat maniaque, d’un classique ennuyeux, mais un regard à me rendre dingue de lui. Je reste accrochée au bleu de ses yeux. Tout ce qu’il voit, touche ou sent se réfère à ses désirs.

A sa sortie d’hôpital psychiatrique, Lee se met à la recherche d’un emploi. Elle décroche un job de secrétaire chez Maître Grey. La magie opère rapidement. Elle s’épanouie, prend confiance, son regard s’illumine et son corps se développe comme une fleur de lotus dans la boue. Mais ses erreurs de frappe à la machine à écrire ont le don d’agacer fortement Monsieur Grey. Il lui inflige une punition et la première fessée tombe. Mais Lee apprécie et commence à jouir de cette pratique. Elle multiplie délibérément des fautes et une relation sadomasochiste s’installe entre eux.

Dans cette soumission Lee est authentique. Elle se libère de ses vieux démons, se révèle à elle-même, assume sa différence et se lance corps et âme dans cette relation asymétrique avec son patron. Mais Edward Grey assume mal son côté dominant. Une souffrance plane.  Un sentiment de culpabilité grandit en lui, comme celui d’abuser d’elle, de sa patience, de son Amour. Tandis que moi, devant mon petit écran j’étais littéralement dominée par les scènes de nues, de fessées et de masturbations grâce à un très beau cadrage du cameraman qui filme sans vulgarité et avec beaucoup de justesse. On ne voit rien, on devine, là est tout l’art du cinéma de Steven Shainberg.

« A chaque coupure, chaque cicatrice, chaque brûlure, correspond une humeur, une période différentes. Je lui ai parlé de la première, je lui ai dit d’où venait la seconde. Je me les  rappelais toutes et pour la première fois de ma vie, je me suis sentie belle. J’appartenais enfin à ce monde, je touchais  terre et il m’aimait en retour ».  

Vous aurez compris que j’ai adoré ce film ainsi que le jeu surprenant de ces deux acteurs. Une comédie noire et décalée, sur la rencontre de deux êtres blessés, à la fois provocante et bouleversante, l’anti « 50 nuances de Grey ». Le thème aborde avec subtilité les choix d’un couple qui assume ou pas que l’Amour peut être joie et douleur, et qu’une relation dite « Normale » peut s’ouvrir au-delà des limites, sans perversion, si consentement mutuel il y a.

« D’une manière ou d’une autre, j’ai toujours souffert. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je sais que je n’ai plus peur de souffrir désormais. Je ressens les choses plus que jamais, et j’ai trouvé la personne avec qui les ressentir, avec qui jouer, la personne à aimer, d’une façon qui me convient parfaitement. J’espère qu’il sait que je vois sa souffrance et que je veux l’aimer ».

Une histoire d’homme, de femme, de désirs, de sexe … une histoire banale en somme…



La secrétaire … La place est-elle libre ?



La B.A cliquez  LA et la B.O if you want to be my man c'est ICI


X

14 commentaires:

  1. N'oublie pas de mettre tes fuckme-shoes pour passer l'entretien. Tu as cet équilibre ? je demande à voir.

    Cela fait bien longtemps que je n'ai vu ce film, mais je crois bien avoir adoré, Maggie est sublime. Sinon, désolé mais le regard bleu de Spader ne m'a pas interpellé. Par contre les jambes de la secrétaire, oui...

    J'aime quand l'amour se fait sans tabou mais avec consentement. C'est beau, c'est vrai, c'est profond.

    Maintenant, je crois qu'on est tous d'accord sur ce fait : nous attendons la preuve en image que tu assumes cette position ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin de mes fuckme-shoes Monsieur, Mon Sourire suffit... encore... ! lolll

      Une vraie surprise ce film et étonnant la très légère similitude avec "50 nuances de Grey". James Spader étonnant, j'ai mis du temps à le reconnaître, il est craquant, et Maggie surprenante et tout aussi craquante dans ce rôle double rôle.

      La preuve en image !!!!! Tsssss.... tu risquerais d'être déçu ;-)

      Tu as besoin d'une secrétaire ?

      Supprimer
    2. On a toujours besoin d'une secrétaire pour assouvir ses fantasmes, fesser son cul ou mater sa longue paire de jambes.

      Supprimer
    3. Et si je te disais que je suis secrétaire avec une blouse blanche ...

      ;-)

      Mdr ... et toc

      Je te taquine :)

      Supprimer
  2. Merci d'avoir partagé ce bon moment.
    Bonne semaine, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un moment décalé mais qui fait du bien, une très belle histoire d'amour.

      Merci Flaure et bonne semaine :)

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas ce film dans lequel je ne suis pas surpris de retrouver James Spader... Quel coquin celui- là !
    C'est bien de varier les plaisirs, on est loin de Heidi là... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs cela m'a redonné envie de revoir "Sexe, mensonge et vidéo".
      J'adore trop ses mimiques et son regard de j'menfoutiste.

      Oui j'ai aucun problème à passer du S.M à Heidi, c'est mon côté mi ange-mi démon mdr ;-)

      Supprimer
  4. Ça pourrait me plaire de voir ce film pour aller à la rencontre de ces deux êtres blessés par la vie…

    J’suis d’accord, la « normalité » dans une relation d’amour ça veut dire quoi? Les limites qu’on s’impose ou non, quand c’est consenti mutuellement, c’est un choix de couple, pour autant que les deux se sentent bien là-dedans bien sûr…

    Des bisous ma chum de Rousse xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il reste néanmoins un thème délicat qui peut déranger. J'ai vu "50 nuances de Grey" aussi et le S.M est abordé de façon différente. Dans ce film contrairement à l'autre on voit pratiquement rien tout est dans la suggestion c'est ce qui m'a intéressé. Pour "50 nuances de Grey" j'ai été choqué que ce roman figure en médiathèque au rayon jeunesse et que le film soit accessible à un très large public. La société change, les mœurs, ainsi que la sexualité.

      Je te fais un gros bisous Ma Blondinette. ;-) XXX

      Supprimer
  5. Alors là je vais te décevoir mais ce n'est pas du tout ma tasse de thé.
    Je déteste la violence, y compris, et surtout dans l'amour. Et puis la domination, la soumission d'un être humain par un autre, , même si ce n'est qu'un jeu, tout mon être s'y refuse absolument.
    Mais je respecte totalement les goûts de chacun...et je ne doute pas que le film soit de qualité.
    Bisous chère Cristina
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne me déçois absolument pas ma chère Célestine ;-) bien au contraire, ton avis est très important. Je suis d'accord avec toi que lorsque la domination en arrive à l'humiliation, la violence et la perversité c'est intolérable. Mais lorsque elle reste une attente un jeu entre deux êtres qui s'aiment et se respectent cela peut un être une des solutions contre la monotonie et la routine au sein d'un couple.
      Puis je pense que dans un couple dit "NORMAL" il y a toujours un dominant et un dominé, il faut juste savoir doser tout en respectant l'autre :)

      Je t'embrasse bien fort ma Célestine :)

      Supprimer
  6. Très très bien ce film !
    Et tellement mieux que le bidule "50 shades of..." ... où le nom Grey semble d'ailleurs venir de ce film quand on y pense ! Du moins ça me semble inévitable ! Merci pour cette super chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant le nom "Grey" j'ai pensé la même chose, je suis même allée vérifier si effectivement ce n'était pas une variante, mais non, dans le bidule il s'appelle Christian et non Edward :)

      Merci à toi de ton passage :)

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...