vendredi 29 avril 2016

Le collectionneur de sentiments

Jérôme Le Dorze
Léa Vervoort

Les éditions : 'ALICE Jeunesse
2016
A partir de 7 ans 

Masse Critique Babelio





« Comme c’est beau ! » s’exclame Lucas.
« Mais pourquoi gardes-tu tous ces nuages ? »
Le vieil homme se tait un long moment, perdu dans ses souvenirs.
C’est un secret qu’il n’a jamais dévoilé. 


Parler de tout et de rien, parler, pourquoi ne sait-il pas le faire ?

Pour remplir ce vide profond, le vieil homme va à la chasse aux sentiments. Cela fait si longtemps qu’il ne ressent plus aucune émotion qu’il a oublié la saveur de la joie, du bonheur, de l’espoir mais aussi celle de la tristesse. Alors il part à leur conquête. Cela se passe dans la rue, les jardins ou parfois sur les bancs publics. Dès qu’il aperçoit un nuage coloré flotter au dessus d’un inconnu, discrètement et sans faire de bruit, il s’approche et  avec délicatesse il emprisonne le sentiment dans un sachet de velours.

Dans son ancienne boutique à bonbons qui sent bon la réglisse et le caramel, il glisse avec soin chaque sentiment dans des bocaux. Il les collectionne précieusement sur ses étagères, une étiquette pour chaque événement. 

La joie, la haine, la tendresse, la peine existent seulement lorsque l’amour devient sincère.



Il vit bien seul, ce collectionneur, au milieu de toutes ses émotions étiquetées, classées, rangées. Que cela doit être morose de ne plus rien ressentir, ne serait ce qu’un peu de tristesse pour avoir la joie de reconnaître le bonheur quand il vient frapper à notre porte. Mais peut être que ce bonheur s’appelle tout simplement Lucas, un petit bonhomme, qui va le surprendre par sa naïveté, son naturel mais surtout son bon sens.

Une rencontre délicieuse entre un vieux monsieur et un petit garçon.  La plume de Jérôme Le Dorze et le pinceau de Léa Vervoort s’unissent à merveille pour nous délivrer un livre tendre sur la difficulté à communiquer les sentiments. Bien souvent, par fierté ou par crainte, nous emprisonnons nos émotions au fond de nous,  alors peu à peu notre cœur s’atrophie et laisse libre place aux regrets.  Les dessins épurés et le mariage des teintes vives et veloutées viennent apporter cette touche de douceur et de poésie à l’histoire. 

Si je n'avais qu'un seul regret, ce serait que l’histoire fut bien trop courte à mon goût, c’est vous dire combien j’ai apprécié flâner dans cette boutique au milieu de ces senteurs vanillées et de ces bocaux à souvenirs. Ne voyez-vous donc pas le nuage couleur arc en ciel flotter au dessus de ma tête ?

Un livre jeunesse à dévorer et à partager sans modération.

« Le collectionneur de sentiments » : Qui veut de la joie et de l’amour ? Promotion chez la marchande de bonheur !




MERCI à 
Babelio, ainsi que 
Pour ces nuages aux milles couleurs 

Sans oublier un joli nuage bleuté pour Bad Boy  


*******************

13 commentaires:

  1. Qu’elle a l’air belle et douce cette histoire de sentiments embouteillés <3

    Je suis toujours profondément émue par ces rencontres qui changent le cours d’une vie, qui nous permettent de nous épanouir et de découvrir ce qu’il y a de plus profond en nous, bien ensevelis sous des années de sentiments silencieux...

    « ne serait ce qu’un peu de tristesse pour avoir la joie de reconnaître le bonheur quand il vient frapper à notre porte » <3 <3 <3 <3 <3

    Viens-là ma p’tite bulle de savon que je dépose sur ton bout d’nez mille bisous au sirop d'érable XXX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle histoire avec de jolies couleurs qui font du bien à l'âme.

      AU sirooooooooooooop d'érable ??? !!!!! ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ^^

      Bisous Ma Beauté73 venue du froid ptdrrrrrrrrrr ;-)

      Supprimer
  2. Jolie idée, jolie photo et joli billet ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon zolie Crapaud viens làààààà ;-) <3

      Supprimer
  3. De la joie et de l'amour ? Oh oui, ça fait tellement de bien !
    Ça donne envie de la lire à des petits bouchons pour voir leurs grands yeux émerveillés...
    merci pour cette jolie découverte, Cristina
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf !! Maintenant tu sais que je ne lis pas que du S.M ;-)

      Bisous ma Blue-Célestine <3

      Supprimer
  4. Rien que la couverture me fait fondre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la raison de mon choix. J'ai craqué pour le titre et la couverture !

      ;-) Bises Jérôme

      Supprimer
  5. Ouais, d'ailleurs, pourquoi il sait pas parler le vieux ?

    Tiens, cela me rappelle aussi un très beau roman de Yoko Ogawa, L'annulaire, où un vieux taxidermiste enfermait aussi dans des bocaux des objets touchants comme des désirs ou des souvenirs.

    Je prends les 3 packs dont 1 offert de bonheur en cannettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ça Joder! Pourquoi il parle pas le vieux snock ?!!! ;-)

      "L'annulaire" oui et aussi "la Variante Chilienne"

      Je n'ai pas de packs en rayon moi Monsieur, Je n'offre que par palettes !
      Je t'en sers combien ?

      ;-)

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...