mardi 24 mai 2016

TAJ MAHAL

Un film de Nicolas SAADA
DVD cinétrafic





Bombay - Palace le Taj Mahal

26 novembre 2008, une seule nuit, et la vie ne sera jamais plus la même.

Louise, 18 ans suit ses parents en Inde mutés pour des raisons professionnelles. En attendant sa nouvelle rentrée dans une école de photographie, Louise passe ses journées à flâner dans la magie de Bombay. Elle s’imprègne  des couleurs, des odeurs, des épices et ces merveilleuses étendues. Munie de son appareil photo, elle découvre la capitale et capte ces instants d’une autre culture. Peu de dialogue et beaucoup de silence entre cette adolescente et ses parents, mais dans les regards et les gestes se révèlent très vite  une infinie tendresse et beaucoup d’amour.

Un problème de planning les empêche d’aménager dans leur nouvelle maison. Ce sont ces fatidiques 48 heures de retard qui vont basculer le destin de cette famille.


Ce soir, ses parents sont de sortie, Louise se retrouve seule dans sa suite et regarde un film : Iroshima mon Amour. 





21h50 tout chavire !

L’hôtel est pris d’assaut par des terroristes. Louise est traquée dans ce palais aux mille et une splendeurs. Il lui reste son portable pour communiquer avec son père. Mais le danger, les coups de feu et les bombes tuent tout sur leurs passages. Elle se réfugie dans la salle de bain. Face à l’effroi, la capitale assiste en direct à l’horreur sur les petits écrans. Commence alors une longue nuit d’agonie, pour Louise, ses parents et pour nous spectateurs.

Durant cette interminable attente nous sommes prisonniers et en totale immersion dans la tête de Louise.


Le moindre silence entre deux explosions devient angoisse et prend une dimension psychologique effrayante. La tension est à son comble. Nous sommes au cœur même de l’insoutenable. Elle se raccroche aux mots de son père et à la voix de sa mère, son seul lien avec l’avant, avec la vie. Mais rien n’arrête  les flammes et la fumée. Le manque d’oxygène se fait ressentir et Louise frôle la folie :


- Je ne veux pas que le feu me touche
- Je ne veux pas que le feu me touche
- Je ne veux pas que le feu me touche


Entre les cris des blessés achevés à même le sol et les pas des terroristes qui se rapprochent de sa suite, Louise se sent prise au piège. Ne voyant plus aucune issue ni espoir, elle supplie son père de raccrocher afin de lui laisser un ultime message d’amour. 

- Papa on ne peut plus rien faire, voilà, c’est fini, c’est fini maintenant. Papa tu m’entends ? Je voudrais que tu éteignes le téléphone maintenant.
- Non
- Ton téléphone Papa !
- NON !
- Je vais te laisser un message, comme ça tu pourras le réécouter, vous pourrez tous l’écouter, vous aurez ma voix.
- Ne dis pas ça…. NON !
- Papa, éteins ton téléphone s’il te plait… Eteins !

A ces mots mes larmes coulent. Mon cœur de spectateur et surtout de mère lâche prise devant cette insupportable attente et ce sentiment d’impuissance. La musique, La mise en scène de Nicolas Saada, cette promiscuité avec Louise et le jeu formidable des acteurs jouent avec nos nerfs et nos émotions. On vit la terreur de l’intérieur. Bac Boutique nous propose ce dvd sorti le 5 avril 2016. Il relate un fait divers qui dura 3 longues journées à Bombay dont une nuit à l’hôtel Taj Mahal. Ce fut 195 morts et 300 blessés, un palace de luxe qui deviendra en quelques heures un lieu de sépulture. 

« Taj Mahal » …  êtes vous prêt pour un face à face avec la mort ?





Un grand Merci à 
Cinétrafic  pour cette nouvelle opération DVD trafic
et comme cela ne suffit pas 
retrouvez les meilleurs thrillers à voir ici 




Et comme il est de coutume et que j'adore souffler sur les bougies, 
Je souhaite un Bon Anniversaire à Bibison qui fête aujourd'hui ses ... 
Combien déjà ?
Feliz Cumpleano Hombre 

Monsieur le Directeur ! Un magnum para el Buffalo !
;-)

 xxx X xxx


9 commentaires:

  1. Waouh, quel talent pour retranscrire l'émotion et les mots de ce film. J'y suis encore. Bravo, magnifique. Si je ne l'avais pas vu, j'aurais envie de le voir. Bon, ok, je vais le revoir.

    Terrible le coup du message téléphonique. Terrifiant même, en tant que parent.

    Et en plus, tu as Hiroshima mon amour ! Pas sûr que je l'ai vu, celui-là ? Tu pourrais nous faire une bonne chronique sur celui-là ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hiroshima mon Amour, un très beau film, pas sur que j'arrive à écrire un billet, mais je te promets d'y réfléchir.

      Merci pour le compliment Bibison. Un film captivant, où je me suis vue dans le rôle de la mère et cela doit être horrible de se sentir impuissant.

      Tchin à la Tienne !

      Supprimer
  2. Taj Mahal où ?
    Ah merde ! j'lai déjà faite celle-ci... ^^

    Bon sérieusement, tu en parles bien, c'est certain ! Pas difficile d'imaginer l'angoisse des parents dans une situation comme celle-ci... :(

    La bande-annonce ne m'avait pas convaincu mais finalement, il a l'air pas mal du tout ce film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La relation parents-enfant m'a surprise au début, presque froide, et puis plus de place aux doutes ...

      Un film magnifique et un très beau rôle pour la jeune actrice !

      Supprimer
  3. Comme toi ma Cristina mon cœur de mère et de femme sensible a versé des larmes à lire cet échange entre ce père et sa fille, à lire l’horreur et l’impuissance dans laquelle ces mots échangés doivent laisser dans un profond désarroi. En regardant ce film j’imagine à quel point, plus fort que les mots encore, l’expression de détresse dans leurs visages doit être poignant. Un film dont tu parles avec énormément d’émotions...
    Des gros becs sur ton bout de nez xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ces expressions qui m'ont bouleversé. Les zooms sur les regards sont poignants, ainsi que l'impuissance des parents, et si tu veux connaître la fin il te faudra voir le film ;-)

      Gros becs Ma Belle Blonde

      Slurp

      XXX

      Supprimer
  4. Trop poignant pour moi. Je crois que je ne supporterai pas. Et pourtant tant de personnes, face à l'horreur, puisent au fond d'eux des forces insoupçonnées.
    Bon dimanche, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant que mère certaines scènes sont insupportables mais j'étais comme hypnotisée et je voulais connaître la fin.

      Bonne semaine Flaure

      Supprimer
  5. Coucou ma belle, je viens un peu aux nouvelles.
    On ne te voit plus j'espère que tu vas bien.
    je t'embrasse
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...