dimanche 15 mars 2015

Danse avec lui






Film Français 2007
De Valérie Guignabodet
118 mn










« On ne renonce jamais aux chevaux tu sais ? Ca fait dix mille ans que les humains tentent de dresser les chevaux. Chaque humain recommence avec chaque cheval, le même travail, la même aventure, difficile et périlleuse. Dix mille ans qu’on tombe, dix mille ans qu’on se relève, qu’on invente les voitures, qu’on invente les avions, et pourtant on continue à monter à cheval... »

Et tu sais pourquoi ?

Flash-back sous le ton de la nostalgie ce lundi 28 novembre 2011. J’ai laissé traîner mes guêtres dans le ranch du_Bison et j’ai ressenti ce besoin urgent de revoir ce film français. Un drame de Valérie Guignabodet sortie en 2007. Dans ce long-métrage, nous sommes loin des grandes plaines du Montana. Nous sommes dans l’Oise et c’est justement dans ce paysage, beau, grand et vide qu’il y a une écurie et une très belle histoire sur les hommes et les chevaux. Sur la rencontre et la reconstruction de deux êtres que tout oppose. Elle, empreint de doute et de peur n’arrive plus à faire semblant et lui, un vieil homme qui a oublié de vivre.



Après une rupture dramatique et une chute fatale elle ne remontera plus à cheval. Elle fuit, se ment, se perd. C’est à la suite d’une panne d’essence ou plutôt une panne de cœur qu’Alexandra se retrouve, par le plus pur des hasards, dans un haras. Dans cette écurie, elle reprendra confiance, réapprendra le vrai sens du mot «Aimer », donnera de son temps, remontera en selle, et franchira les obstacles.







Comme à son habitude Mathilde Seigner campe une femme de caractère renfermant des blessures et des désillusions dans son corps et son cœur meurtris. Sami Frey, quant à lui, est magistral et envoûtant dans un rôle de misanthrope. Les cadrages sur la nature et les chevaux bousculent et réveillent des souvenirs perdus en chemin. Les dialogues entre ces deux écorchés font échos au plus profond de nous.






« Se contenter de peu, et jouir de chaque chose.
Ce n'est pas le but qui compte, c'est le chemin.
Parce que si tu attends d'être arrivé pour jouir,
tu ne jouiras jamais. »

Un film troublant et des messages d’espoir transmis par la grâce des chevaux et la force de la nature, des sujets chers au cœur de la réalisatrice. Une nature dont nous ne prenons plus le temps d’observer les secrets et la magie qu’elle délivre. Parce que l’on oublie de regarder l’autre, de l’aimer, phagocyté que nous sommes par la réussite et l’égoïsme, nous laissons de côtés nos désirs, nos rêves d’enfants et on oublie d’aimer.

« On refait toujours la même chose, avec chaque cheval. Chaque jour, on refait ses gammes inlassablement, il n'y a rien de plus routinier. Pourtant on ne s'ennuie jamais, parce que l'ennui vient quand on ne se regarde plus, et on ne peut pas ne pas regarder un cheval, regarder l'autre. Regarde-le vraiment, et jamais, jamais tu ne t’ennuieras. C'est ça, le sentiment équestre. Et ça n'est rien d'autre que de l'Amour. »

Alors tu as compris pourquoi on ne renonce jamais aux  chevaux ?


Danse avec lui, et quand ton cœur sera guérit, danse avec moi ! 


Mon MMS du jour ...

















Parce qu'il y a des amitiés vraies & sincères
 MERCI !





















Vivre, Regarder, Caresser, Toucher, Rêver, Aimer, Sentir, Jouir, Donner, Recevoir, Vivre 


8 commentaires:

  1. Un beau billet comme tu sais si bien nous en proposer...
    Un joli film aussi qui me ramène quelques années en arrières, autres temps, autre vie...
    Merci pour tous ces beaux moments ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci mon manU, tu es adorable ...

      Un joli film comme je les aime qui parle des erreurs qui font grandir, des mains tendues qu'il faut saisir, et des nouveaux horizons qui nous sont offerts.

      Un autre temps, une autre vie mais encore de beaux moments devant nous ...

      Merci à toi :D

      Supprimer
  2. Le billet m'attirerai même plus que le film. Peut-être ai-je trop d'à-priori sur ce genre de film. Peut-être aussi parce que je n'apprécie pas spécialement Mathilde Seigner. Je reconnais, sur le plan cinématographique, avoir une nette préférence pour Emmanuelle Seigner. Mais les deux ne jouent pas non plus dans le même registre.

    Se contenter de peu, et jouir de chaque chose. C'est beau finalement cette phrase. Jouir de chaque chose, je suis d'accord. Se contenter de peu, pas tout à fait d'accord. Se contenter de l'instant, et jouir de chaque chose, je préfère. Mais, ce n'est que l'avis d'un bison aimant la jouissance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être honnête je ne suis pas fan non plus de Mathilde Seigner. Son manque de douceur et son côté brutal m’agace un peu, mais pourtant je me suis laissée porter par cette histoire et par son rôle de femme blessée et mutique qu’elle joue à merveille. J’aime les histoires où deux personnes que rien ne rapprochait se retrouvent face à face,s’apprennent, s’apprivoisent et finalement se reconnaissent. Parfois il suffit tellement de peu… et tellement de peu aussi pour passer à côté…

      Justement « se contenter de peu » pour en apprécier la vraie valeur. Quand tout est en abondance on en oublie la saveur …

      Mais Jouir pleinement de l’Instant présent, de chaque chose et de l'infime... Ooohhh ouiiiiiii :D

      Supprimer
  3. Beaucoup de tendresse dans tes mots ma belle Christina…

    J’affectionne ces histoires qui « campent une femme de caractère renfermant des blessures». La blessure c’est ce qui nous construit et nous rend plus forte. C’est ce qui nous rend humain et beau à la fois. C’est un peu comme pleurer, qui est à mon sens un signe de force, la force d’affronter et être dans le vrai.

    « Une nature dont nous ne prenons plus le temps d’observer les secrets et la magie qu’elle délivre. Parce que l’on oublie de regarder l’autre, de l’aimer, phagocyté que nous sommes par la réussite et l’égoïsme, nous laissons de côtés nos désirs, nos rêves d’enfants et on oublie d’aimer »

    C’est tellement beau et tes mots tellement touchants…
    Des p'tits becs
    (p.s.) un soleil de chez toi serait bienvenu si jamais tu en as…

    RépondreSupprimer
  4. Oh que tu me fais plaisir ... Ma tou é un Amoré ;-)

    Un film touchant avec de très belles répliques et Sami Frey m'a beaucoup émudans son rôle de psy et d'homme bourru solitaire ...

    Un soleil de ma Drôme des Collines ? Promis ! dès qu'il pointe son nez, je le capture pour toi ;-)
    Mais il joue à cache cache en ce moment; il se fait désirer ...

    Tiens si j'allais faire un tour de vélo dans ma campagne avec Paco, mon toutou andalou qui me suit comme mon ombre ;-)

    Bonne journée Douce Nadine et je t'embrasse sur tes fraîches joues ;-)

    RépondreSupprimer
  5. On peut ne pas aimer une actrice quand on la voit ou on l'entend en dehors d'un film. Mais bien dirigée, elle peut et est certainement une bonne actrice, jouant à merveille le rôle car justement elle a été choisie pour sa façon de parler et son caractère.
    Ton billet donne très envie de voir ce film. Merci pour le rappel.
    Bonne semaine, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme tu as raison, cela n'enlève en rien son talent d'actrice l
      Merci à toi Flaure et bonne semaine :D
      Bises

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...