dimanche 3 février 2013

A L'époque...




A l’époque où les hommes fréquentaient les cimetières je venais juste de naitre et traverser l’enfer : L’enfer du paradis.
 
 

Au fond de ces grandes villes de pierre et de lierre, je promenais ma solitude et mon ennuie.
 
 
La mort s'habille de noir, de mensonge, d'envie, et la vieillesse de gris.
 
 
 
 
 

Non, je ne serais pas ce vieux si tendre qui du bout de ses doigts roule une cigarette en regardant passer ces filles belles comme des sanglots. 
Je n'aurai pas le temps de refaire mes printemps aux fleurs étranges et si sauvages qui pourtant ne reviennent qu'à chaque saison...
 
 
Les Lilas, le 12 avril 1986

6 commentaires:

  1. C'est très beau...moi j'aimerai devenir "un vieux si tendre regardant ces filles belles comme des sanglots."..sourire...je découvre votre blog via manU...et j'aime...merci...
    Amicalement...Jack

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Jacky... Ca me touche, j'ai vu le votre, allez j'ose "le tien" :)via manU, il y a longtemps et je n'ai pas osé mettre de commentaire, il y a de si belles citations et textes, J'adore...alors merci! merci d'avoir osé.....

      A très bientôt

      je ne manquerai pas de me balader sur ton blog, et d'Oser ;)

      Amicalement,

      Cris

      Supprimer
  2. C'est magnifiquement dit. Cristina, ton blog prend de belles couleurs, même si le noir parait s'inviter furtivement dans ces deux photos, le thème associé.
    Merci pour ton partage; tout ceci séduit.
    Bien amicalement.
    Michel

    RépondreSupprimer
  3. Merci Michel,

    La première photo, d'origine, elle est en couleur mais je l'ai mise en noir et blanc pour mon texte. La deuxième est telle que je l'ai prise un matin au levé du jour.

    Encore merci et bonne semaine.

    Bien amicalement

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...