dimanche 12 mai 2013

L'ENTREVUE

Manuele FIOR

Roman Graphique
Editions : FutuRoPoliS

(Cadeau)

 
 
"Même quand je suis seule,
 je sens que votre regard me rejoint. Il m'arrive par vagues, de plus en plus fortes. Comme une marée de douceur infinie. Il passe à travers le mur et je reste désarmée, paralysée, en attendant la vague suivante."
 
J’ai été happé en deux secondes par ce roman graphique, un panoramique de sentiments qui touche ce qu’il y a de plus profond en nous. Le graphisme mêlé de noir, de gris et de blanc est une pure merveille. Ces trois couleurs dominantes représentent, à mon sens, le chemin de la vie, tantôt noir, parfois gris mais toujours une grande lueur d’Espoir : Le Blanc.
Nous sommes en 2048, Ranièro la cinquante, psychologue, nous prend la main et nous emmène avec lui dans un univers fait de relations humaines, du temps qui passe, du décalage entre les générations, de l’amour qui s’enfuit, la solitude et toutes ces névroses que nous cultivons en chacun de nous. Peut être pour nous sentir plus vivant ?
Dora, 21 ans, va devenir la patiente de Ranièro. Cette jeune femme va bousculer la vie déjà bien tourmentée de ce psychologue. Dora est libre de ses paroles et de ses sentiments. L’époque  permet à la nouvelle génération d’être adepte de la convention de non exclusivité du partenaire. Ranièro se sent vite dépassé par ce bouleversement social. Mais  pourquoi a-t-il les mêmes visions que Dora ?
Le temps des sentiments est passé.
Peu importe finalement que l’histoire nous projette en 2048, nous avons et aurons toujours les mêmes questions existentielles : Qui suis-je et où vais-je ?
Ranièro m’a conquise par sa fragilité intérieure. Instantanément, dans son regard se dégage quelque chose de mélancolique et saisissant. Les personnages souvent dessinés de dos évoquent un sentiment étrange de malaise et de désarroi qui incite le lecteur à tourner la page comme si nous voulions  les obliger à confronter notre regard.
 
Et puis quel est notre rôle ? On est si insignifiants.
 
Néanmoins, quelque chose m'a un peu chagriné. Deux personnages ont disparu trop vite du récit. J'aurai aimé les connaître davantage pour comprendre leur attitude, leur ressenti.  La chute était trop rapide à mon goût peut être parce que le graphisme et le récit m’ont tellement embarqué que tourner la dernière page a été une véritable frustration.  
Manuele FIOR, une première Entrevue éblouissante d’Images et de Sentiments Forts !
Manuele nos chemins n’ont pas fini de se croiser !

*****
Un grand Merci à ma Tête de Thon pour ce magnifique album qui m’a embarqué une fois de plus dans ce qu’il y a de plus tortueux chez l’homme : Les Sentiments Profonds.
manU ou comment le Noir et Hop c'est du Blanc !
 
*****

9 commentaires:

  1. Content que tu aies aimé ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Très beau livre, j'ai beaucoup aimé et je ne vais pas tarder à continuer avec 5000 km seconde du même auteur....:D Encore merci pour cette jolie découverte.

    Slurp ;)

    RépondreSupprimer
  3. Et si tu tournes la page, tu ne découvres pas le personnage de face ?

    Et puisque tu es dans le Noir, j'ai un vieux groupe à te conseiller, bien noir...
    Black Sabbath !
    Non ? T'aimes toujours pas...

    Alors on rajoute un peu de blanc, et on obtient une version nettement plus soft : Kiss...

    Sinon, ça a l'air d'une belle BD, que je ne lierai certainement pas, mais dont je me ravis quand même de tes avis...

    RépondreSupprimer
  4. Non, je n'aime toujours pas......même sous la torture!

    Kiss de Prince ???, Ptdrrrrr

    Heureuse de te ravir :D

    RépondreSupprimer
  5. Un titre qui "ravie" toute la blogosphère en ce moment...une perle qui fait l'unanimité...je note donc...en te souhaitant une belle journée...pleine de noir...de blanc...et de magnifiques nuances grises^^

    RépondreSupprimer
  6. Merci Jacky à toi aussi belle journée !

    En effet très beau livre, j'ai lu que tu en avais parlé avec Cristie de M Fior et c'est vrai que vos avis ont penché sur la balance et hop comme par magie je l'ai eu en cadeau...

    Elle est pas belle la vie ? ^^ :D

    Bisous ;)

    RépondreSupprimer
  7. Un magnifique album. J'ai moi aussi beaucoup aimé alors que j'étais plutôt sceptique au départ.

    RépondreSupprimer
  8. Histoire, graphisme,livre, cadeau magnifique....je vais m'empresser de découvrir d'autre BD de cet auteur :)

    Merci de ta visite jérôme ;)

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...