mardi 9 avril 2013

Au Théâtre Ce Soir I


« Art »

Yasmina Reza

Edition Magnard
Classiques & Contemporains
81 Pages



Yasmina Reza ou l’ «Art» de tout dévoiler !
Serge  dermatologue, Marc ingénieur et Yvan représentant en papeterie sont unis par une très vieille amitié. Serge passionné de peinture et amoureux de Sénèque vient d’acheter un tableau blanc avec des liserés blancs, deux cent mille francs. Cet achat considéré comme grotesque et insultant par Marc va déclencher un séisme au sein de cette grande amitié. Trois personnages aux caractères totalement opposés vont s'analyser et réveiller de vieilles rancœurs.
Dans cette pièce sublime de Yasmina Reza, le ton est grave et l’humour féroce va crescendo. Nous assistons à la déconstruction de ces trois protagonistes et nous retrouvons au cœur même de leurs fêlures, leurs âmes. Ce trio va se dévoiler, s'avouer des vérités qui blessent au puéril de leur amitié. Qui n’a jamais eu envie de balancer à son meilleur ami :
«Je trouve ta femme laide rugueuse et sans charme»
«Qui es tu toi pour t’estimer supérieur ?»
«Tu n’as pas de consistance. Tu es un être hybride et flasque.»
Les dialogues sont jouissifs, cruels, percutants et pourtant si drôles. On passe par toutes les étapes du rire : le rire sincère, sarcastique et jaune. Certaines répliques sont révélatrices  avec des mots qui polluent et d'autres qui guérissent. On retrouve un peu de nous en chacun des personnages du livre  ce qui nous conduit à une réflexion sur soi,  sur les autres et  va nous pousser à remettre en question le fondement de l’Amitié.
Car une amitié  n’est ce pas connaitre l’autre et l’aimer quand même ? Qui ose dire à son meilleur ami, un « Je T’Aime » sincère et pur, comme cela,  gratuitement sans rien attendre en retour ? Pourquoi est ce si gênant, au fond, de se dévoiler ? Peur du malaise, de l’ambiguïté, de l’interprétation, de la mise à nue ? Pourquoi attendons-nous toujours qu’il soit trop tard ? Il est si difficile de vivre avec des regrets, nous le savons et pourtant nous le faisons.
NOUS LE FAISONS.
Attention à l’effet miroir.  Trois portraits au vitriol qui ne vous laisseront pas indemne.
Y. Reza, P. Vaneck, F. Lucchini et P. Arditi
"Art" 1994 Un pur chef d'oeuve
  


Citations : 
SERGE : Mais qui es-tu, Marc ?!... Qui es-tu pour imposer ta loi ? Un type qui n'aime rien, qui méprise tout le monde, qui met son point d'honneur à ne pas être un homme de son temps...
MARC : Qu'est-ce que ça veut dire être un homme de son temps ?
***
MARC : Un garçon qui nous apportait sa singularité et qui s'escrime maintenant à la gommer...
SERGE : Qui "nous" apportait ! Est-ce que tu réalises ce que tu dis ? Toujours en fonction de toi ! Apprends à aimer les gens pour eux-mêmes, Marc.
***
YVAN : Comment tu les vois ?
MARC : Pardon ?
YVAN : Les lignes blanches. Puisque le fond est blanc, comment tu vois les lignes ?
MARC : Parce que je les vois. Parce que mettons que les lignes soient légèrement grises, ou l'inverse, enfin il y a des nuances dans le blanc ! Le blanc est plus ou moins blanc !
***
SERGE : Et en liquide. Car j ai appris un truc, tu ne peux pas payer [le psy] par chèque. Freud a dit, il faut que tu sentes les billets qui foutent le camp"
*****************************

8 commentaires:

  1. Fidèle à mon habitude, j'ai bien essayé d'écrire une connerie sur le sujet. Mais je n'ai rien trouvé. J'ai plus d'inspiration. Je suis mort, donc.
    A quoi sert d'errer ici, si malgré ton billet, digne d'intérêt, je ne peux plus rien ressortir.
    Autant que j'aille me bourrer la gueule si je deviens aussi inutile que ça.
    ...
    Et puis...
    ...
    Je me souviens d'avoir vu un film de Roman Polanski. D'excellents dialogues qui font mouches, qui dérangent, qui mélangent cynisme, humour et fable sociale. De bons acteurs, de belles actrices (et bonnes en plus !) - Kate Winslet et Jodie Foster.
    Carnage.
    Adapté d'une pièce de théâtre de Yasmina Reza, Le Dieu du Carnage.

    Ce film conjugué à la précision de ton billet me donne envie de découvrir cette auteure (mais je n'ai pas pour habitude de LIRE des pièces de théâtre).

    RépondreSupprimer
  2. Jodie Foster aïe je craque pour son accent, sa voix grave , son charme.....et puis excellente actrice.
    "Carnage" film que je dois voir absolument. Je savais que Roman Polanski avait réalisé le film mais que le dialogue était de Reza, quelle belle Surprise!!! Ses répliques sont fortes et nous touchent forcément.

    La pièce de théatre "ART" malgré le fond dramatique est à mourir de rire. Pour moi un chef d'oeuvre. Le livre est à l'identique mais voir la pièce de théatre c'est tout simplement exceptionel, en plus avec Luchini, Arditi et Vaneck....un pur bonheur !!!

    Bonne Soirée :D

    RépondreSupprimer
  3. Ta critique pleine de sincérité me donne envie de découvrir cette pièce dont j'ai beaucoup entendu parler.
    Je voulais moi aussi voir Carnage à sa sortie, il va me falloir rattraper cette lacune.
    Merci Cristina ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Mais de rien manU....:)

    Les répliques sont sublimes mais voir la pièce de théatre c'est
    jouissif ;)

    3 acteurs grandioses et une très grande auteure.

    RépondreSupprimer
  5. Je reverrais volontiers la pièce qu'un ami m'avait offerte (en format VHS, c'est dire si ça date !)
    J'en garde un souvenir ébloui, effectivement...
    J'aime beaucoup la citation de Connolly en exergue de ton blog.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je reverrai volontiers cette pièce. Je crois qu'elle existe sur youtube mais la qualité n'est pas très bonne.

      Merci de ta visite Célestine au plaisir de nous lire ;-)

      Supprimer
    2. J'ai visionné la pièce. Et je me suis régalée à nouveau !
      je mets le lien de la version YT (elle n'est pas si mal)

      ICI

      Merci pour ce moment !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Quel plaisir de revoir cette pièce et Luchini que j'adore...

      Tu as raison les 3 premières minutes sont sombres et ensuite c'est nickel !

      Merci pour le partage Célestine :D

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...