mardi 23 juillet 2013

Un ciel radieux

Jirô Taniguchi
晴れゆく空, Hare yuku sora

Editions Casterman
Ecritures I - 2006
 300 pages

(Acheté chez Priceminister)



"Mais qui croira mon histoire ? Moi-même parfois, je me demande si tout cela est réellement arrivé… "

Kazuhiro, en voiture, et Takuya, en moto, se font face sur la route. Le premier est harassé par un travail exigeant et le deuxième a la fougue de la jeunesse. L’accident est inévitable.

Kazuhiro meurt. Takuya est dans le coma. Mais n’est-ce pas le contraire ?
Après 22 jours de combat, miracle ! Takuya sort du coma. Mais effet étrange, il ne reconnait pas les siens. Pourquoi tout le monde l’appelle Takuya, il y a erreur sur la personne, son nom est Kazuhiro !

Durant le choc accidentel, la conscience du père de famille a pris place dans celle du jeune homme de dix sept ans. Mais que se passe-t-il quand Takuya veut reprendre possession de son corps mais que celui-ci est bien trop petit pour deux âmes écorchées ? Kazuhiro prend le dessus. Il n’est pas dans ce corps par hasard, il lui reste tant de chose à accomplir, à dire à ses proches. Mais comment faire ? Le temps lui est-il compté ? Il veut coûte que coûte revoir la femme de sa vie et sa fille qu’il a laissées dans le chaos. Il n’a pas d’autre choix, Takuya doit lui venir en aide. Mais la cohabitation dans ce jeune corps s’avère difficile. Les familles respectives sont dépassées, comment croire l’impensable ? Les non-dits, les secrets, les silences, les doutes viennent s’entremêler dans cette douloureuse convalescence.
Kazuhiro prend conscience du surmenage qui l’a conduit à sa perte, éloigné de sa femme et se rend compte du gâchis. Quant à Takuya il lui reste tant de chose à apprendre et comprendre sur ses parents que son jeune âge a réfuté.

La sagesse et la jeunesse vont s’affronter, se lier, se délier. Une remise en question pour ces deux êtres que la vie n’a pas épargnés. Un duo difficile surtout quand l’un veut reprendre ses droits et possession de ses facultés tandis que l’autre se bat pour accomplir sa mission avant, mais avant quoi ?

Kazuhiro acceptera-t-il l’évidence ? Takuya reprendra-t-il possession de sa vie au dépend de l’autre ?
Un face à face splendide entre résilience et rédemption que Jirô Taniguchi mène de main de maître. Un manga sublime, rempli d’émotion. Une écriture qui prend possession de notre conscience et nous tire les larmes. Une philosophie de vie qui nous percute et nous ramène aux vraies valeurs, à l’essentiel.

Taniguchi : Emotion, Sensibilité et Vérité, quel Pléonasme !

Un ciel radieux ? Un ciel parfait que mon âme n’est pas prête d’oublier…












 
**********************

6 commentaires:

  1. Une belle critique qui donne vraiment envie de découvrir ce Taniguchi, bravo !

    RépondreSupprimer
  2. Merci ^^

    Il faut dire que ce manga est sublime et que j'ai un très
    bon professeur :D

    RépondreSupprimer
  3. Et quelle photographie...
    Le détail, du crayon, les teintes grisées, j'adore ces dessins en N&B.
    Il me fait rêver comme une photographie ancienne des paysages du Japon.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis restée moi même un moment à regarder le détail de ce dessin...
    J'adore...:)

    RépondreSupprimer
  5. je l'ai raté celui-là ! j'en avais lu dans la même collection

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...