jeudi 28 mars 2013

La guerre des lulus


T1 La maison des enfants trouvés
 
Scénario : Régis Hautière
Dessin : Hardoc
Couleurs : David François
Editeur : Casterman
56 pages

 

Ne sont-ils pas trognons comme tout, les Lulus ?

















Lucas, Luigi, Ludwig et Lucien, de tous, mon préféré, c’est le petit dernier, Lucas. Son jeune âge  lui vaut d’être naïf et de poser des questions tellement évidentes que l’on ne peut que craquer pour  sa frimousse.
Luigi, Lucas, Ludwig et Lucien
 
Nous sommes l’été 1914. Les  Lulus sont quatre pensionnaires de l’orphelinat de l’abbaye de Valencourt  au fin fond de la Picardie. Inséparables, espiègles, toujours à se chamailler et à l’affut des 400 coups, cette bande de copains s’échappe toujours, ni vu ni connu je t’embrouille,  pour aller s’évader dans les bois et construire une cabane perchée sur un arbre. Un univers douillet bien à eux, un monde  d’évasion mais surtout un lieu stratégique où ils auront une vision sur le monde extérieur.
C’est lors d’une de leur sempiternelle fuite que les troupes militaires françaises interviennent à l’abbaye pour évacuer d’urgence les enfants ainsi que tous les habitants du village, car l’ennemi arrive et la guerre gronde avec fracas. C’est ainsi que nos garnements vont se retrouver seuls. Qu’il fait bon vivre dans l’insouciance! Plus de règle, plus d’ordre, enfin la liberté! Ils font ce qu’ils veulent et se goinfrent de confiture du matin au soir. Mais très vite ils vont être rattrapés par la vie! Isolés de tout et de tous, livrés à eux-mêmes ils vont comprendre peu à peu l’enjeu de cette guerre et se dire : "finalement les adultes ne sont pas si terrible que ça".
 
Mais qui est cette jeune fille venue de nulle part ? Comme c’est drôle, elle s’appelle Luce, une autre Lulu. Les garçons ont juré de la  protéger et l’aider à retrouver ses parents, croix de bois croix de fer… n’est-elle pas une Lulu également ? Et voilà nos cinq compagnons de misère qui vont essayer, tant bien que mal, de se sortir du tumulte et de l’effroi  de la guerre.
Mais les bombardements résonnent, les allemands arrivent, ainsi que  l’hiver, le froid, la faim et la peur.
Adieu Monde d’Insouciance, à Nous Deux Monde Cruel!
La guerre nous est contée, ici, à travers les yeux et  l’innocence de ces cinq enfants. Le texte  est drôle et touchant, le graphisme est sublime et les couleurs sont généreuses.
Vous avez dit orphelins ?  Nannn ! Désolée  pour vous,  je viens de les adopter ! Mes Lulus, un tantinet Lunatique, très Lumineux, de vrais  Lurons.

Un tome 1 prometteur et un tome 2 auquel je ne saurai résister…
 
Lucien
 
***************

 

8 commentaires:

  1. Ben voilà, ça y est, il me la faut !^^

    RépondreSupprimer
  2. ^^
    Tu vas les adorer mes Lulus .....:D

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé et je me languis déja le 2eme album :)
    Lance toi ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Oh j'aime bien çà...et je l'ai pas LU (excellent jeux de mot de Jack...hummmm^^ on se calme)...je note...biz

    RépondreSupprimer
  5. Un tome 1 que j'ai adoré, vivement le tome 2.

    Alors les granits ne sont ils pas magnifique ?
    Oh que si !!! je vois encore du rose qui dégouline de tes yeux :D

    Bon dimanche de Pâques !
    ;)

    RépondreSupprimer
  6. Pas LU, non plus (plagiat dont je n'ai même pas honte).
    Du coup, je m'ouvre un paquet de petit lu pour me mettre en appétit, en attendant la chronique du tome 2.
    Beau graphisme en plus (il faut bien que je dises au moins un truc constructif)

    RépondreSupprimer
  7. Un paquet de LU... Miamm tu m'interesses, avec plein de chocolat au milieu, c'est de saison :)

    C'est trop bon la HONTE !!!!

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...