dimanche 2 juin 2013

Dimanche Classique I

Lettre à l'immortelle Bien-aimée de Ludwig Van Beethoven

Sur une musique de L.V. Beethoven
Piano : Hélène Grimaud
Moonlight Sonata -Adagio - Sostenuto


 
 
           Mon Ange, mon tout, mon moi - seulement quelques mots aujourd'hui, et cela au crayon
           - avec le tien - (...)
 
Au lit mes pensées se pressent déjà vers toi, mon immortelle Bien-Aimée, parfois joyeuses, puis de nouveau tristes, demandant au Destin s'il nous exaucera.
 

Vivre, je ne le peux qu'entièrement avec toi ou pas du tout, j'ai même résolu d'errer au loin jusqu'au jour où je pourrai voler dans tes bras et pourrai me dire tout à fait dans ma patrie auprès de toi, puisque, tout entouré par toi, je pourrai plonger mon âme dans le royaume des esprits.
 

Oui, hélas ! Il le faut, tu te résigneras d'autant mieux que tu connais ma fidélité envers toi, jamais aucune autre ne peut posséder mon cœur, jamais, jamais.
(…) Ton amour a fait de moi à la fois le plus heureux et le plus malheureux des hommes. A mon âge, maintenant j'aurais besoin d'une certaine uniformité de vie, peut-elle exister, étant donné notre liaison ? Mon Ange, je viens d'apprendre que la poste part tous les jours, et il faut donc que je m'arrête afin que tu reçoives cette lettre tout de suite.

Sois calme, ce n'est que par une contemplation détendue de notre existence que nous pouvons atteindre notre but, qui est de vivre ensemble.

Sois calme, aime-moi. Aujourd'hui, hier, quelle aspiration baignée de larmes vers toi, toi, toi, ma vie, mon tout !
Adieu, oh ! Continue à m'aimer, ne méconnais jamais le cœur très fidèle de ton aimé L.
 

à jamais à toi,
à jamais à moi,
à jamais à nous.


7 juillet 1812 
 

  appartement n'est réservé avec certitude que jusqu'à demain, quelle inutile perte de temps avec ces détails - pourquoi ce profond chagrin, lorsque la nécessité parle - Notre amour peut-il survivre autrement que par des sacrifices, qu'en ne réclamant pas tout, peux-tu changer que tu ne sois pas toute à moi pas entièrement à toi _ Ah Dieu


6 commentaires:

  1. Je vais te dire un truc bête...
    J'ai acheté, il y a quelques temps, un coffret comprenant 3 ou 4 disques de Hélène Grimaud.
    Parce que j'avais envie de découvrir 'un peu' le classique par quelqu'un de mon vivant...
    Mais je crois que je n'ai même pas pris encore le temps de les écouter.
    Tu peux le croire ça ?
    Quel temps de perdu à écouter Black Sabbath... ;) Non ?

    RépondreSupprimer
  2. Non, je ne crois pas que ce soit du temps de perdu, vraiment, ce n'est tout simplement pas le moment encore, mais l'envie de connaître y est et c'est bien. Chaque chose en son temps :D.

    Je n'ai pas une très grande culture classique mais il y a les incontournables, comme ce morceau de Beethoven, que j'adore à en oublier le rock, le jazz, la pop et à s'oublier soi même.
    Quand la musique nous emporte.......... mais tu sais de quoi je parle n'est ce pas ?

    J'aime beaucoup la sensiblité d'Hélène Grimaud et c'est avec plaisir que je partage ;)

    RépondreSupprimer
  3. Très joli, vivement dimanche prochain ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Mais avec grand plaisir, je t'offrirai un thé, comme tu l'aimes ;)

    RépondreSupprimer
  5. C'est tout ce que j'aime çà...tout ce que j'aime................

    RépondreSupprimer
  6. Je vais te dire un secret ;) :

    C'est tout ce que j'aime aussi ...........

    La pureté même.....

    RépondreSupprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...